Recette: Ces allégations qui sont trop belles … | Pasquier | Mon Pasquier, mon épicerie tout en fraîcheur.

Ces allégations qui sont trop belles …

Les consommateurs sont de plus en plus vigilants lorsqu’ils achètent des produits ; ils les veulent santé, savoir d’où ils viennent et comprendre ce qu’ils mettent dans leur assiette. Quelque chose que l’industrie agroalimentaire et le marketing ont bien compris.

Le clean label est une stratégie de marketing où on va retrouver les mots « naturels, “sans” (sans gluten, sans cholestérol…) “Traditionnel”, etc. Ce qui, va donner une valeur ajoutée aux produits, mais sont-ils vraiment meilleurs pour la santé?

Le problème de cette stratégie pour le consommateur, c’est que l’industrie ne veut pas nécessairement que les produits soient meilleurs pour la santé, MAIS qu’ils paraissent meilleurs pour la santé.

C’est l’arrivée sur les tablettes d’épicerie des croustilles de légumes, des bonbons faits de vrais fruits, des huiles sans cholestérol…

Démystifier les stratégies :

 

1— Le merveilleux “sans : Les gens ne veulent pas d’ingrédients ou de produits qui sont “mauvais” pour eux. On trouve donc que ces produits ont l’air meilleur, car ils ne contiennent pas ces ingrédients nocifs. Mais ces aliments peuvent contenir une quantité de sucre, de gras et de sel importante, mais ce, sans colorant artificiel!

 

2— Naturel : Les consommateurs veulent des aliments sans colorants artificiels ou additifs alimentaires.

L’utilisation d’aliments non artificiels : On utilise du stévia dans des boissons gazeuses pour la sucrer. Belle stratégie mais qu’est-ce que ça apporte d’un point de vue nutritionnel? Ça reste un produit au goût sucré et qu’on doit limiter dans notre alimentation.

 

3— Un ingrédient santé est mis de l’avant : “fais de vrais fruits”, “riche en légumes”, “contient de l’avoine”, mais un ingrédient (qui peut se retrouver en 10e place de la liste d’ingrédients) ne rend pas un aliment santé.

Les barres tendres et biscuits contiennent souvent ce genre d’allégations, mais sont souvent accompagnés de quantité importante de gras et de sucre. Des croustilles de légumes et des pâtes aux légumes sont apparues sur les tablettes des épiceries … Les pâtes aux légumes sont enrichies de “poudre de légumes” et non de vrais légumes, donc, faibles en fibres et les croustilles ne vont pas nous amener notre portion de légumes de la journée et il reste frit et riche en sel!

 

Que faire alors?

 

1— Toujours regarder un aliment dans son ensemble

2— Regarder la liste d’ingrédients et le tableau de valeurs nutritives pour faire un choix le plus éclairé!

 

Votre nutritionniste Orange Santé – Pasquier


Retour aux découvertes